Category Archives: Prises de son et Mixages

Un CD aux couleurs de l’été

L’été tarde à s’installer. Qu’à cela ne tienne, le CD (EP) de Candela Negra, fraîchement sorti va vous réchauffer et vous emmener sous le soleil de Cuba.

Un disque au son bio bien sûr. Un son sans édulcorant, mais qui a du goût, du caractère, et qui fait pétiller les oreilles.
Prises de son, mixage et mastering ont été réalisé.e.s au studio Oreilles Délicates.

Trois petits extraits pour vous donner un aperçu et donner à votre corps l’envie de bouger !

Et pour commander le disque : reymonddidier[AT]gmail.com


Captations live

Quelques exemple du savoir faire pour de la captation Live : enregistrements de concert en multipistes ou prise live en studio

Enregistrés au Studio Oreilles Délicates :

Enregistré à l’auditorium de la cité des arts de Chambéry :

Enregistré lors du festival A Vaulx Jazz 2012 :

Enregistré à la Chapelle de l’hôpital Saint Jean de Dieu (69) et mixé en Binaural (son 3D)


  • -

Album chanson française

Aboutissement des mixage et mastering de l’album d’Antoine Kévreu.
Les prises de son se sont déroulées de Novembre à Janvier et la sortie est maintenant imminente.

Seul au piano, Antoine produit une musique épurée qui porte à merveille les textes tirés au cordeau, souvent inspirés du quotidien.
Chacune des dix chansons de l’album a son univers et vous emmènera de la poésie à la dérision.
Voilà le genre de répertoire qu’on n’écoute pas en vaquant, et qui mérite que l’on s’assoie pour le savourer !

Deux petits extraits pour vous mettre en appétit.


  • -

Le son 3D Oreilles Délicates sur France Musique

Petite fierté : l’album  Invitacion du duo Intermezzo avait fait l’objet d’un mixage binaural pour 3 plages bonus.
Ces 3 pièces sont désormais en écoute sur la WebRadio nouVoson, la chaîne spécialisée immersion sonore de Radio France.

Port du casque obligatoire : laissez-vous envahir par le son 3D.



  • -

Test du PianoMic de chez Earthworks Audio

Ce micro particulier (connu aussi sous la référence PM40T) est suffisamment rare pour que Oreilles Délicates vous fasse profiter d’un petit test comparatif, réalisé à l’occasion de son prêt par ShowRoom audio.

Sa mise en oeuvre est aisée puisque la barre qui supporte les 2 capsules coulisse en 2 points différents, permettant ainsi de positionner chacun des petits cols de cygnes avec une certaine marge de manœuvre, tout en s’adaptant à la largeur des cadres de piano.

Nous n’avons pas tous les mêmes attentes d’une prise de son de piano, aussi que chacun se fasse sa propre idée grâce aux différents extraits ci-dessous. S’agissant d’un 1/4 de queue, je n’ai utilisé que des « paires » de micros. Le gain est rigoureusement identique sur chaque paire, mais pour ne pas fausser l’écoute par la différence de niveau, le PM40T, un peu moins sensible, a été augmenté de 3dB sur les fichiers en écoute.
Les PM40T comme les QTC30 de chez Earthworks également, étaient sur préamplis GML 8300 séries II
Les Audix SCX25 (voir photo pour leur position) et les DPA 4060 (pendus à 50 cm au dessus des cordes, visibles juste en haut de la photo) étaient sur préamplis Horus de Merging-Technologies.

Prêts ?
A vos oreilles :

Comme chacun a son avis, je vous donne le mien : clairement les QTC respirent plus, procurent plus d’espace et sont beaucoup plus respectueux des transitoires d’attaque. Visiblement le PM40 n’a pas hérité des recherches menées sur la série QTC pour les rendre Time Coherent…

Bien qu’équipé de capsules omni, le PM40T rend assez peu les résonances de la table d’harmonie par rapport aux QTC ou aux 4060:

Quant à la profondeur des basses …

Ma conclusion : le PM40T est malgré tout un très bon système de captation mais sans doute plus approprié à une utilisation en sonorisation car il permet de travailler couvercle fermé. A voir comment il réagit au larsen et à la proximité récurrente des ampli basse…
En utilisation studio on fait mieux à mon goût, pour moins cher et plus polyvalent.


De Gentilshommes en studio

C’est au studio Oreilles Délicates que le chœur d’hommes parisien  « Les Gentilshommes »  (ex chœur des Ombres) a élu domicile pour une petite semaine. L’objectif  ? Enregistrer 12 pièces de son répertoire actuel pour sortir son premier album.

L’ambiance est détendue, mais le projet avance à bonne allure. C’est une évidence, le groupe a parfaitement préparé l’opération et le directeur musical Ritz W. Rakotomalala sait mener ses chanteurs là où il l’entend.
Le résultat sera à la hauteur : Une musique savoureuse, interprétée avec sensibilité.

Voici deux petits extraits (non masterisés) saisis lors de cette première journée de travail.

N’hésitez pas à contacter le chœur par son site internet ou sa page facebook pour vous procurer très bientôt l’album complet ou organiser un concert.


Logo Universal Music

Universal Music distribue un disque enregistré chez Oreilles Délicates

Encore une bonne nouvelle : cette fois c’est le troisième album de Nicolas GUAY, qui vient d’être signé sous le label Contrastes Records, distribué par Universal Music.
Contrastes Records s’attache selon ses propres termes à délivrer de somptueux enregistrements, et est spécialisé dans la guitare classique. « Nous ne sommes pas un label élitiste, plutôt un label pour un public d’élite« .

Beau compliment donc, quand on sait que ce disque a été signé immédiatement après la première écoute. Sans doute le résultat du soin apporté à la prise de son et à l’intransigeance de Nicolas sur ses interprétations.

Nicolas Guay

Il faut dire que nous avons affaire à l’un des meilleurs guitaristes français, dont la virtuosité rivalise avec la musicalité.
Jugez par vous même avec ces 2 petits extraits, en attendant le disque qui comporte 10 compositions de Nicolas, dont une Sonate dédiée à Paco de Lucia.
Sortie annoncée pour octobre.


Un disque d’exception distribué chez Harmonia Mundi

C’est officiel, le disque enregistré en février dernier par le duo Intermezzo au studio Oreilles Délicates sortira le 6 octobre chez Klarthe Records, avec une distribution PIAS / Harmonia Mundi.
Ce disque regorge de petits trésors musicaux, interprétés avec brio par Marielle Gars au piano et Sébastien Authemayou au bandonéon.
Comme un incroyable kaléidoscope, la luminosité et la sensibilité des musiques latines vous transportent sous le soleil de São Paulo, dans les ruelles de La Havane, de Buenos Aires à Mexico.
Pour vous en convaincre, jetez une oreille attentive à la bande annonce ci-dessous.

Et pour mémoire, gage de la qualité de l’interprétation, ce disque est estampillé « Le choix de France Musique » !
France Musique


Partager
Partager